Derniers articles en stock
Château D'YQUEM 2008
Guide Hachette

Château D'YQUEM 2008

Sauternes
-
1er Cru Classé
-
2 550,00 € TTC
par Caisse bois de 1 Impériale 600 cl
soit 2 550,00 € TTC L'unité
Degré :
14°
Couleur :
Liquoreux
Classement :
1er Cru Classé
Conseil :
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts :
Liquoreux et Puissant

"Le bouquet s’ouvre sur de subtiles notes d’abricot confit et de pêche pour gagner ensuite en complexité: mandarine, citron, fruits exotiques, amande, tabac, boîte à cigares… la gamme est inépuisable. D’une incroyable rondeur, le palais est un modèle d’équilibre, avec une liqueur bien présente sans être pesante, équilibrée par une trame acide parfaitement ajustée. Fine, vive, longue et d’une grande pureté, la finale est elle aussi un modèle du genre. Un grand Yquem, qui fera date." GHV 2012

Autres millésimes disponibles dans ce château

Encépagement : Sémillon 80 %, Sauvignon 20 %.

Vendanges : Manuelles, par tries successives ( 5 à 6 en moyenne ).

La qualité exceptionnelle des vins d'Yquem est due à la nature propre du sol, composé de graves affleurant sur et entre des lentilles argileuses.

C'est une des propriétés du Sauternais sur laquelle sont appliquées avec le plus de rigueur les diverses positions et mesures traditionnelles.

Seule la partie de la récolte jugée parfaite sera mise en bouteilles sous la marque de château d'Yquem.

Fiche technique

Degré
14
Appellation
Sauternes
Conditionnement
Caisse bois de 1 Impériale 600 cl
Millésime
2008
Couleur
Liquoreux
Classement
1er Cru Classé
Conseil
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts
Liquoreux et Puissant
starstarstar Vin exceptionnel
favorite Coup de cœur
GUIDE 2012
L'avis du Guide Hachette des Vins :

Après un hiver relativement sec, le 7 avril un coup de gel (- 2 °C) frappe le vignoble. L’année commence mal et ne semble pas s’améliorer avec de brusques alternances de chaud et de froid à partir de mai. La pluie s’en mêle jusqu’à la mi-juin; résultat, la floraison se fait avec deux semaines de retard sur l’année précédente, tandis que la coulure vient augmenter les pertes du gel. En juillet, on respire: plus sec et ensoleillé, le temps arrête la croissance de la végétation et favorise la bonne maturation des raisins. Mais avec deux jours de pluie sur trois et une fin de mois chaude, août laisse présager un départ précoce de botrytis. Heureusement, septembre est beau et sec, avec des températures nocturnes suffisamment fraîches pour éviter la pourriture aigre. Heureusement aussi, le sémillon s’adapte bien à ces conditions étranges et l’on n’a pas hésité à faire six tries pour terminer le 29 octobre, à 17h30… Grâce à quoi, on découvre un vin qui séduit par sa robe délicatement dorée aux reflets citron. Le bouquet s’ouvre sur de subtiles notes d’abricot confit et de pêche pour gagner ensuite en complexité: mandarine, citron, fruits exotiques, amande, tabac, boîte à cigares… la gamme est inépuisable. D’une incroyable rondeur, le palais est un modèle d’équilibre, avec une liqueur bien présente sans être pesante, équilibrée par une trame acide parfaitement ajustée. Fine, vive, longue et d’une grande pureté, la finale est elle aussi un modèle du genre. Un grand Yquem, qui fera date.