Derniers articles en stock
Château VILLARS 2009
Guide Hachette

Château VILLARS 2009

Fronsac
-
22,50 € TTC
par 1 bouteille 75 cl
soit 22,50 € TTC L'unité
Degré :
14°
Couleur :
Rouge
Conseil :
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts :
Boisé et Fruité

"...Le rubis profond de la robe annonce un nez fin de fruits rouges bien mûrs et d'épices. Agréable dès l'attaque, la bouche se révèle ample et bien équilibrée entre la douceur et la fraîcheur..." GHV 2013

Autres millésimes disponibles dans ce château

Encépagement : Merlot noir 73 %, Cabernet franc 18 %, Cabernet Sauvignon 9 %.

Vendanges : Manuelles.

Depuis bientôt deux siècles, sept générations de viticulteurs se sont données à la culture de la vigne au château VILLARS. C’est dire que la tradition est une valeur primordiale  qui préside à la conduite de ce domaine familial.

Il se trouve à Saillans, un petit village de l'appellation Fronsac. Le vignoble se situe sur des coteaux, dominant la vallée de l'Isle, il repose sur un terroir argilo-calcaire propice à l'élaboration de vins de grande finesse aromatique et d'une élégance remarquable en bouche. L'élevage du vin se fait en barriques, neuves de 20 à 40 % selon le millésime.

Du vignoble à la mise en bouteilles, une grande rigueur technique est mise en oeuvre jusque dans les moindres détails afin que les vins du château Villars soient de dignes représentants de la famille des Grands Bordeaux.

Fiche technique

Degré
14
Appellation
Fronsac
Conditionnement
1 bouteille 75 cl
Millésime
2009
Couleur
Rouge
Conseil
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts
Boisé et Fruité
GUIDE 2013
L'avis du Guide Hachette des Vins :

Cette belle propriété de Fronsac, fondée il y a deux siècles, confirme une nouvelle fois son talent avec cette cuvée, née d'un assemblage de merlot (77 %) complété de cabernet franc (17 %) et d'une pointe de cabernet-sauvignon. Le rubis profond de la robe annonce un nez fin de fruits rouges bien mûrs et d'épices. Agréable dès l'attaque, la bouche se révèle ample et bien équilibrée entre la douceur et la fraîcheur. Un vin déjà très plaisant, mais qui pourra aussi se conserver trois à dix ans. Pour un coq au vin, recommande Thierry Gaudrie, son concepteur.