En stock
Château FERRIERE 2010
Guide Hachette

Château FERRIERE 2010

Margaux
-
3ème Cru Classé
-
852,00 € TTC
par Caisse bois de 12 bouteilles 75 cl
soit 71,00 € TTC L'unité
Degré :
13,5°
Couleur :
Rouge
Classement :
3ème Cru Classé
Conseil :
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts :
Elégant et Puissant

"Un grand millésime qui pourra côtoyer sans pâlir son grand frère 2009 dont il se distingue par son style très droit. Le nez exprime des notes de framboise, de cassis et d’épices. Les tanins sont encore fermes mais ils sont mûrs et savoureux. Le vin a de la précision et une belle longueur." Site de la propriété

Autres millésimes disponibles dans ce château

Au milieu du XVIIIème siècle, ce domaine appartient à Gabriel FERRIERE, illustre membre de la cour de Louis XV.

La propriété reste entre les mains de la famille FERRIERE jusqu’en 1914, date à laquelle elle fut vendue à Armand FEUILLERAT, alors propriétaire du Château Marquis de Terme, un autre cru classé de Margaux.

En 1952, Alexis LICHINE prend la direction de l’exploitation en tant que fermier, et la totalité du vin est vinifiée au Château Lascombes.

En 1988, la famille VILLARS rachète les vignes et le château mais ce n’est qu’en 1992, que le contrat de fermage prend fin.

La famille reprend alors en main l’exploitation du vignoble ainsi que la vinification.

Avec ses 12 hectares de vignes, le Château Ferrière possède le plus petit vignoble des Crus Classés en 1855.

Aujourd’hui, Claire VILLARS LURTON est le maître d’oeuvre de ce renouveau. Elle s’emploie avec la plus grande finesse, à révéler dans son vin, l’exceptionnel terroir que constitue le vignoble de Château Ferrière.

Fiche technique

Degré
13,5
Appellation
Margaux
Conditionnement
Caisse bois de 12 bouteilles 75 cl
Millésime
2010
Couleur
Rouge
Classement
3ème Cru Classé
Conseil
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts
Elégant et Puissant
starstarstar Vin très réussi
GUIDE 2014
L'avis du Guide Hachette des Vins :

Confrontée à un millésime au très fort potentiel tannique, l'équipe de Claire Villars-Lurton a agi avec prudence, et avec raison, comme le montre ce vin dont on devine la belle concentration à la seule vue de la robe, d'un pourpre profond. Celle-ci est confirmée par le bouquet, intense et complexe, mariant les fruits rouges, le menthol, les épices et les notes empyreumatiques léguées par dix-huit mois en barrique. Le palais se montre puissant et gras, vivifié jusqu'en finale par une belle fraîcheur. Un margaux harmonieux et riche de promesses, que l'on pourra commencer à ouvrir dans deux ou trois ans et laisser en cave jusqu'à l'horizon 2018-2020.