En stock
Château GRUAUD LAROSE 2012
Guide Hachette

Château GRUAUD LAROSE 2012

Saint-Julien
-
2ème Cru Classé
-
852,00 € TTC
par Caisse bois de 12 bouteilles 75 cl
soit 71,00 € TTC L'unité
Degré :
13°
Couleur :
Rouge
Classement :
2ème Cru Classé
Conseil :
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts :
Elégant et Puissant

" Cabernet épicé, noble réduction fumée, demi-corps, tannin fin, d’une profondeur moyenne mais très élégant." 16.5/20 Bettane & Desseauve Mai 2013

Autres millésimes disponibles dans ce château

Encépagement : Cabernet Sauvignon 57 %, Merlot noir 30 %, Cabernet franc 8 %, petit Verdot 3 %, Malbec 2 %.

Vendanges : Manuelles.

Deuxième cru classé du Médoc depuis 1855, le château Gruaud Larose doit son nom aux deux familles qui l'ont créé, puis occupé au XVIIIe siècle. D'abord Mr Gruaud, un des plus grands viticulteurs bordelais qui en 1757, rassembla plusieurs petits vignobles pour composer cet admirable domaine, et Mr de Larose, son gendre, qui apporta son nom au domaine.

C'est par sa taille autant que par sa renommée très ancienne que Gruaud Larose occupe une place à part dans l'histoire des grands vins du Médoc.

Le vignoble repose sur un sol de graves garonnaises typiques d'épandage du quaternaire et sur un sous-sol argilo-calcaire avec quelques traces d'alios.

La nature même du terroir, l'exposition du vignoble, la vinification et l'élevage (fait en barriques neuves à 33 %) ont fait la réputation de ce cru.

Fiche technique

Degré
13
Appellation
Saint-Julien
Conditionnement
Caisse bois de 12 bouteilles 75 cl
Millésime
2012
Couleur
Rouge
Classement
2ème Cru Classé
Conseil
Prêt à déguster - Intérêt à vieillir
Goûts
Elégant et Puissant
starstarstar Vin exceptionnel
favorite Coup de cœur
GUIDE 2016
L'avis du Guide Hachette des Vins :

Une force tranquille, c'est le sentiment qui reste après la dégustation du 2012 de Gruaud Larose. Un grand vin très distingué dans sa robe pourpre, ouvert sur des notes intenses et généreuses de fruits rouges et noirs, d'épices, de tabac et de truffe, procurant une sensation de richesse que l'on retrouve dès l'attaque. Rond à souhait, charnu, presque crémeux, « gourmand » oserait-on, le palais s'adosse à une charpente admirable d'équilibre, à la fois solide et élégante, puissante et douce. Ce saint-julien dégage un charme incontestable, renforcé par une très longue finale satinée.