Derniers articles en stock
Château DUHART MILON ROTHSCHILD 2003
Guide Hachette

Château DUHART MILON ROTHSCHILD 2003

Pauillac
-
4ème Cru Classé
-
1 908,00 € TTC
par Caisse bois de 12 bouteilles 75 cl
soit 159,00 € TTC L'unité
Degré :
13,5°
Couleur :
Rouge
Classement :
4ème Cru Classé
Conseil :
Prêt à boire - Peut encore vieillir
Goûts :
Elégant et Puissant

"J’y relève des notes de myrtilles, de graphite et un peu de menthe. Viennent s’y ajouter des effluves de réglisse et de chocolat noir. En résumé il donne donc soif et faim ! Au palais le vin est suave, friand, étonnamment racé et fruité. Ses tannins sont juteux, frais et compacts. Je suis impressionné par l’amplitude de ce vin, par sa puissance, sa douceur et son potentiel. Il a encore bien du temps devant lui et je ne doute pas une seconde qu’il saura garder la forme actuelle et peut-être même encore gagner en complexité. La fin de bouche est d’une très belle expression et la finale est persistante. Quelle grande réussite. Maintenant – 2033 95/100" Yves Beck dégustateur

Autres millésimes disponibles dans ce château

Encépagement : Cabernet Sauvignon 70 %, Merlot noir 25 %, Cabernet franc 5 %.

Vendanges : Manuelles.

La propriété a été baptisée du nom du Sieur de Duhart, pistolet-coureur à Louis XIV, qui a possédé cette terre, et du nom du petit hameau de Milon qui se tient sur un knoll séparant cette vigne de celui de Château Lafite.

L'élevage se fait en barriques de chêne, neuves à 50 % et faites par le tonnelier de Lafite.

Fiche technique

Degré
13,5
Appellation
Pauillac
Conditionnement
Caisse bois de 12 bouteilles 75 cl
Millésime
2003
Couleur
Rouge
Classement
4ème Cru Classé
Conseil
Prêt à boire - Peut encore vieillir
Goûts
Elégant et Puissant
starstarstar Vin remarquable
GUIDE 2007
L'avis du Guide Hachette des Vins :

En 1962, la famille Rothschild rachète ce vignoble qui avait périclité en raison de changements successifs de propriétaires (cinq en vingt-cinq ans). Le gel de 1956 avait encore aggravé la situation. Cinquante ans plus tard, après de nombreux travaux, il a retrouvé son lustre et sa place d'antan comme le montre ce 2003 d'un rubis intense. Au bouquet, le merrain grillé se marie avec le fruit (griotte). Après une attaque en douceur, le palais laisse apparaître un corps rond et suave, qui s'accorde avec les tanins mûrs. Harmonieux et plein de sève, ce vin mérite une garde de sept ou huit ans avant d'accompagner une pièce de viande savamment cuisinée.